La varicelle est une maladie infantile très contagieuses qui survient fréquemment sous forme d’épidémies. Cette maladie éruptive est due au virus varicelle-zona ou VZV. Elle touche les enfants entre 3 à 10 ans. Elle se propage rapidement par voie aérienne (postillons, toux, éternuements…) ou contact direct avec les lésions cutanées d’un malade. Même si cette maladie est bénigne chez l’enfant, elle peut toutefois s’avérer dangereuse pour les adultes qui l’attrapent.

Le patient atteint de maladie auto-immune peut avoir des complications très dangereuses.

L’individu attrape cette maladie qu’une seule fois dans sa vie car l’immunité conférée par le premier contact avec le virus est permanente (sauf en cas d’immunodépression).

Une femme enceinte atteinte de varicelle, peut contaminer son futur bébé avant l’accouchement.

Cependant, il ne faut pas chercher à protéger son enfant contre la maladie, car même si elle est désagréable à vivre, il vaut mieux l’attraper tôt, car les complications s’aggravent avec l’âge.

La varicelle chez l’enfant guérit en moyenne entre 10 à 12 jours.

Les symptômes

Après contamination, le virus de la famille Herpesviridae pénètre l’organisme et passe par une phase d’incubation, qui dure deux semaines, dans les ganglions lymphatiques régionaux pour s’y multiplier. Une fois réactivé, le virus rejoins le sang et cause l’éruption cutanée. Après cette première activation, le virus peut rester latent dans quelques cellules pendant des années, sa réactivation secondaire provoquera le Zona. Les signes annonciateurs de la varicelle sont toutefois : une fièvre accompagnée par un écoulement nasale, une fatigue et des démangeaisons.

Sur une peau rosée, les boutons apparaissent d’une épaisseur d’environ 5 mm maximum qui commencent à se propager rapidement dans tout le corps, même les muqueuses et le cuir chevelu, les paumes des mains et des pieds sont épargnées. Ces dernières vont très vite se transformer en cloques remplies d’un liquide blanc appelées vésicules. Rapidement, ces vésicules sèchent et une croûte se forme qui disparaîtra au bout d’une semaine. Les boutons laisseront des cicatrices qui s’atténueront peu à peu. Toutefois, certaines laisseront des séquelles définitives.

La varicelle peut entraîner des conséquences plus graves chez certains individus :

  • Infections cutanées bactériennes ;
  • Infection des poumons ;
  • infection du sang.

Alors le meilleur moyen de prévention serait le vaccin.

Le vaccin peut être administré par injection ou autre, chez le bébé de 12 mois ( avant cet âge, les anticorps de la mère peuvent interférer avec le vaccin). Bien que le vaccin puisse avoir des effets secondaires il reste toutefois efficace à 100%.

varicelle

Traitement

Il est impérativement déconseillé d’utiliser de l’acide acétylsalicylique « aspirine » (ou tout autre médicament contenant cette substance) chez le patient atteint de varicelle, celle-ci va entraîner une maladie plus grave appelé Syndrome de Reye. Pour faire baisser la fièvre il vaut mieux utiliser de l’acétaminophène ( du Panadol par ex). Pour éviter les infections bactériennes, il faut éviter de se gratter. L’utilisations de certains médicaments pour diminuer la démangeaison peut s’avérer utile.

Laisser un commentaire